Menu icoMenu232White icoCross32White

L'escrime est un sport de combat, une discipline complète qui demande vitesse, précision, technique, sens tactique et courage !

Ces trois armes se pratiquent sur une même piste, de 14m de long sur 1.5 à 2 m de large.

L'objectif est de toucher son adversaire, sur la surface dite « valable », sans être touché.

L'escrime sportive regroupe trois armes : le fleuret, l'épée et le sabre.

Elle peut se pratiquer en loisir ou en compétition.

FLEURET

Utilisation 

Le fleuret est généralement la première arme enseignée aux escrimeurs, elle permet d’acquérir de bonnes bases et une technique permettant ensuite de pouvoir mieux appréhender les autres.

C’est une arme d’estoc (qui porte le coup à la pointe) et une arme de convention donc pas de priorité (lorsque les adversaires se touchent en même temps un point chacun leur est attribué). Au fleuret, seul le tronc est valable : torse - dos - épaules

Histoire 

Contrairement à l'épée et au sabre, les deux autres armes de l'escrime moderne, cette arme d'étude n'a jamais servi sur les champs de bataille, elle servait essentiellement à l'entrainement. Le fleuret ne voit en effet le jour qu'au XVI siècle, en Italie, au moment où les maîtres d'armes transalpins jettent les bases de l'escrime sportive. Cette épée très fine doit ainsi son nom à la mouche qui protège la pointe pour éviter les blessures lors de l'entraînement : au lieu de la bille de caoutchouc de nos fleurets contemporains, celle-ci était alors constituée d'une « petite fleur » de laine enroulée - fioretto en italien, « fleuret » en français.

SABRE

Utilisation 

D'un point de vue historique, le sabre était l'arme des cavaliers sur les champs de bataille. Le sabre est une arme de taille, il faut toucher l'adversaire avec le tranchant de la lame, contrairement au fleuret et à l’épée. Le sabre tout comme le fleuret est une arme « de convention ». Elles donnent priorité à l'attaque pour marquer un point. Au sabre, toute la partie au-dessus de la ceinture est valable, sauf les mains

Histoire 

Dans le dernier quart du XIX siècle, les Italiens introduisent un sabre léger qui est universellement adopté comme une arme d'escrime et de duel. Le développement du sabre moderne à lame fine est l'œuvre du maître milanais Giuseppe Radaelli. Instructeur des troupes montées, il est exclusivement concerné par l'usage militaire du sabre. Il cherche alors à développer une technique de sabre dans laquelle le coup joue le rôle principal et entraine une action précise, rapide et efficace.

É,PÉE

Utilisation 

L’épée était quant à elle, propriété des nobles et leur servaient lors de duels. Cette arme est une arme d’estoc, tout comme le fleuret, cela signifie que l’on doit toucher l’adversaire avec la pointe.

Plus lourde, lame de section à peu près triangulaire, elle permet de toucher avec la pointe uniquement.

Tout le corps est considéré comme surface valable. A l’épée, l’ensemble du corps peut être touché, du bout des pieds à la tête.

Histoire 

L’épée moderne, qui est actuellement utilisé en escrime a été inventé au XIXe siècle. À ce moment-là elle servait principalement à se battre en duel.

Cette arme est dite d’estoc, ce qui en fait sa particularité. Cela signifie qu’on ne peut toucher son adversaire qu’en utilisant la pointe de l’épée et non la tranche. Auparavant, à partir du XVIe siècle, on utilisait plutôt la rapière qui a ensuite été remplacée par la version plus contemporaine de l’épée. 

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus